La discipline positive est ce que ça marche ?

Marmotte est dans une période très difficile en ce moment.

Ingérable, coléreuse, boudeuse j’en passe et des meilleurs.

Il y a peu jai appris l’existence du TERRIBLE FOUR alors déjà que j’en ai chier heu je veux dire que j’ai eu beaucoup de mal à gérer cette période en couple mais la c’est l’apothéose.

Je voudrais dénoncer tous les parents ne jugeant pas utile de prévenir les autres de ce terrible four. Cest dans le même style que l’accouchement ou quoi ?

Bref revenons à notre sujet du jour la discipline positive

Déjà le nom je ne l’aime pas car si vous ne parlez pas a votre gamin en prenant le temps et en restant zen on fait de la discipline négative ? Encore une façon de nous faire culpabiliser

La discipline positive cest une façon d’élever ses enfants en les responsabilisant en leurs parlant comme a des adultes et en prenant en considération leurs sensibilités.

Dire non à un enfant cest utile pour grandir mais lui aboyer ça sans explication ça ne sert a rien et diminue l’estime de soi du petit. En gros c’est un résumé.

Ma fille étant très dur et moi complètement dépassée et seule on m’a conseillé d’aller voir un Pedopsy. Chose faite ça n’a pas trop arrangé les choses

Marie du blog Mamanyoupie m’a conseillée de lire le livre « jai tout essayé » d’Isabelle Filliozat. Livre que j’ai beaucoup aimé. On imagine pas à quel point les enfants arrivent à ressentir.


J’ai essayé de mettre en action ce que j’avais lu mais on va dire qu’à peine 3% ont fonctionné.

Argumenter expliquer donner de l’importance aux choix de l’enfant quand on a devant sois une petite fille de 3,5 ans qui hurle sans discontinuer sans dire de mot à la façon d’un enfant de 1 an et qui s’énerve encore plus quand on essaie de lui dire quelque chose ou juste la regarder.

Par la suite jai trouvé 2 autres livres sur le sujet oui je suis désespérée au point d’en commencer une collection 

« Bien réagir face aux colères les éviter les désamorcer » de Madeleine Deny

Et « 100 façons de se faire obéir sans cris ni fessées » de Anne Bacus  

2 livres bien mais moins que le 1er mais qui me donne encore quelques autres pistes.

Mes essais fut encore des échecs. 

Ce qui m’a déplu dans cette discipline positive cest de nous faire comprendre que n’importe quel mot qu’on dit à notre enfant naturellement non, touche pas c’est dangereux, pas maintenant … ça le blesse et tout de suite il croit que on ne l’aime pas.

Ma fille touche la prise électrique je vais pas prendre le temps de lui dire « écoute cest pas l’endroit où mettre les doigts car il y a de l’électricité qui passe et qui pourrait de faire mal tu vois le livre la bas tu devais aller le lire » elle aurait déjà foutu les doigts dedans.

Non moi je lui dit « non touche pas c’est dangereux » direct en lui prenant la main

Quand je suis sous la douche je lui dit « pas maintenant » au lieu de lui dire « écoute maman elle prend sa douche et ne peux pas venir en plus si tu n’arrêtes pas d’ouvrir la porte maman elle aura froid »

Bon cette méthode n’est pas concluante pour moi mais jai quand même appris des choses très bien. 

Ne pas dire non mais stop. Le non entraînement une libération de stresse alors que le stop surprend et l’enfant a plus le réflexe d’arrêter ce qu’il était entrain de faire.

Lui dire qu’on est pas contente de ce qu’elle fait et non d’elle. Ne pas dire « Tu n’es pas gentille la » mais plus. « Ce que tu fais n’est pas très gentil » pour ne pas dévaloriser la confiance en l’enfant mais plus a ses faits.

En conclusion cette méthode par d’une bonne approche qui marche sûrement mais pas dans tous les cas.

La mienne n’est pas réceptive et moi peut être pas super douée pour l’appliquer mais peut être quand le terrible four sera passé ça marchera peut être bien. Je croise les doigts.

Et vous que pensez vous de cette méthode ? A-t-elle marché avec les vôtres ?

7 commentaires

  1. J’essaye dans la mesure du possible d éviter les phrases négatives, du genre « tu VAS tomber »  » tu VAs te faire mal » tu Vas casser »etc, histoire qu elle ne grandisse pas comme moi avec l impression d’être un éléphant dans un magasin de porcelaine, mais a moins d’être un moine bouddhiste ça me semble compliqué d’être toujours zen face à une crise de colère. A la maison je la mets dans une pièce le temps qu elle se calme ( et moi aussi) mais en extérieur je suis toujours désemparée…. bon courage pour cette période difficile.

  2. Bon j’avoue, je me renseigne mais je n’ai jamais lu de livre sur le sujet comme toi.
    j’ai deux filles de deux ans et huit mois et six ans, et c’est avec la plus grande que je rame le plus et que je culpabilise d’être une mère dépassée… (et certaines discussions sur les réseaux sociaux ou certains articles de blogs n’aident pas: bonjour la famille ricoré où tout le monde se parle calmement et gentiment sans jamais perdre son flegme…ben chez nous on essaie mais clairement, on y arrive pas souvent)

    Pourtant je vois bien que la plupart du temps je fais « comme il faut » : j’explique calmement , je discute avec elle pour la comprendre, « à froid », on pose les règles en amont, jamais brutalement… mais y’a des jours ça n’empêche pas les crises, et franchement, après une nuit trop courte, une journée de boulot de huit à dix heures avec des ados souvent odieux, une heure de trajet , le repas:bain/rangement à assurer, parfois seule, j’avoue que je ne parviens pas toujours à rester zen et à ne pas hausser le ton à mon tour, voire à poser des « punitions » (apparemment ca va traumatiser mes gamines … mais bon sang comment font ces mamans parfaites??)

    En tout cas ça fait du bien de lire que je ne suis pas la seule maman à galérer, malgré mes questionnements, mes remises en questions, mes doutes et mes tentatives 🙂

  3. Bonsoir !

    Je vais vous laisser l’adresse de mes ateliers et conférences http://parent-solo.club/ateliers-en-ligne-et-mensuels/ateliers-ligne-mensuels-sujets-varies/ à venir en juillet, car je parle de discipline éducative au lieu de positive, insistant beaucoup sur la connexion fréquente parent-enfant via le lien d’attachement qui de par ma profession et expérience avec ma fille et étant aussi une maman solo, je peux vous affirmer que ma cocotte de 4 ans s’en sort très bien avec cette discipline à laquelle je pourrai vous répondre directement sur mon blog http://parent-solo.club.

    En toute sérénité, au plaisir de vous lire de nouveau !

    Claudia

Laisser un commentaire