L’attente

IMG_2807

Ca y est je suis seule, seule sans enfant pour la moitié des vacances. 

Je m’occupe les mains je m’occupe l’esprit. Je travail ce qui m’occupe une grande partie de mon temps mais le reste de la journée ma vie est calme. 

Calme sans bruit dans ce fond sonore qui est présent en permanence chez moi. 

Je m’occupe de ma maison, je range et nettoie tout mais je m’aperçois que je passe les 3/4 de mon temps dans la chambre de Marmotte. 

Elle me manque le temps passe moins vite mais je pense a elle sans arrêt. Tous me fait penser à elle.

Et puis l’heure est venue de mettre son manteau dans la calme et de partir en direction de la gare. 

Ca y est cest le grand jour, le jour des retrouvailles. 

Ma morosité disparaît pour laisser place à une excitation et une impatience sans nom. Tout est trop lent rien ne va assez vite pour moi aujourd’hui. 

Jarrive à la gare bien trop en avance. 

Je cherche son train des yeux sur le panneau des arrivées. Il est bien trop bas pour moi. 



Vite vite affiche toi mais rien y fait cest pas encore pour tout de suite. Je dois attendre. 

Je fais un tour dans la gare elle est grande mais seulement 5 minutes ne sont passées. 

Je trouve une place ou m’assoir. J’ai froid. Jai le panneau en ligne de mire. Son train nest monté que d’une place. 

Mais dépêche toi 

Je trépigne je regarde l’heure toutes les minutes. Heureusement il est annoncé à l’heure. 

Je détaille toute la salle, les gens frigorifiés, l’amoureux qui attend en faisant les 100 pas une rose à la main, la famille avec 6 gosses ingérable, la midinette avec ses 3 grosses valises qui galère Et pus il y a les touristes qui viennent voir le fameux restaurant le train bleu. 



Je me perds dans mes souvenirs en regardant le train bleu chargé de souvenirs et d’anecdotes. Une envie irrépressible d’y aller pour voir si rien a changé mais non je reste assise bien trop de temps est passé. 

Je regarde le panneau et miracle son train est en première position il va bientôt arriver. Plus que 15 minutes. Enfin ça y est elle arrive. 

Pourquoi sa voie ne s’affiche pas. J’ai peur de la raté, de ne pas être au pied de son wagon a sa sortie, qu’elle me cherche et qu’elle soit triste. 

Le train arrive dans 1 minutes. La sncf joue avec mes nerfs cest pas possible. 

Tchic tchic tchic (bruit des petits panneaux qui tournent) voie M. 

Je me dépêche, je cours, je vole. Vite vite poussez vous allez oust. 

Ca y est me voilà voie M repaire T. 

Je vois le train s’approcher mon cœur bat la chamade ma fille arrive ça y est. 

Le train s’arrête son wagon pile devant moi. Je la cherche du regard par la fenêtre. Le reflet me gene je ne la voit pas. 

Puis tout d’un coup mes yeux font le focus et un immense sourire apparaît à la fenêtre: ma fille est la devant moi et dorénavant il n’y a qu’une vitre qui nous sépare. Je souffle de soulagement. 

30 secondes plus tard je la tiens dans mes bras, je la sers fort, lui fait pleins de bisous. 

Ca y est j’ai enfin récupéré ma fille. Je revis. 

6 commentaires

  1. Elle part seule en train ? Ca m’intéresse, ma famille habite loin et me demande régulièrement de leur envoyer mes loulous.
    Bonne retrouvaille avec ta miss

  2. <3j ai vécu ça c est difficile la séparation ….. Bon par contre ttes les familles avec bcp d enfants ne dont pas ingérables quoi que pour les départs en vacances c est vrai qu ils sont excités :(( bonnes retrouvailles avec ta marmotte ta magnifique marmotte <3
    La prochaine fois que tu es seule n hésites pas einh on peux se voir

  3. Ca ne doit pas être facile… :-/

Laisser un commentaire